Archives par catégories: Le Corps des bêtes

In the meat market…

Francfort. Drôle d’espace aseptisé, presque vide de monde (excepté le samedi), mais plein de livres et de kiosques à crème glacée. Quelque chose, dans la blancheur du lieu, dans l’éclairage fort des néons, me fait penser à un hôpital neuf. L’ampleur du labyrinthe est inimaginable. 6 halls de deux ou trois étages chacun, entre 5…

Commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée ou partagée. Les champs obligatoires sont indiqués *

  • Serge M. Vaillancourtoctobre 14, 2017 - 10:42

    Speed booking … ça ressemble, mutatis mutandis, à la foire du livre jeunesse de Bologne … dédales en longueur et en hauteur (sourire) … prendre conscience de tout ce qui se publie … coup au plexusRépondreAnnuler

    • Audrée Wilhelmyoctobre 15, 2017 - 7:11

      On m’a dit, oui, que c’était assez semblable, de même qu’à une autre foire dont j’oublie le nom. La différence, c’est qu’on trouve ici de tout, depuis les plus grands noms de la littérature jusqu’aux livre jeu, technique, etc. L’ampleur doit en être augmente… Cela dit j’imagine assez bien que toutes ces foires internationales ont un côté étourdissant…RépondreAnnuler

L’espace de la fiction

Depuis plus d’un an, en parallèle à la rédaction du Corps des bêtes, je travaille à l’écriture d’un recueil de récits qui portera sur ma belle-fille, Romane, une adorable préadolescente de bientôt 11 ans, polyhandicapée. Elle souffre du syndrome de West, d’épilepsie, d’hypotonie et d’un retard mental très sévère (elle n’atteindra jamais plus de deux ans d’âge…

Commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée ou partagée. Les champs obligatoires sont indiqués *

  • Claude Lamarchemars 19, 2017 - 10:57

    Écrire une entrée de blogue plutôt que le devoir, oui, je connais. Ça ressemble au carnet tenu à 15 ans plutôt que le devoir d’école! Très sérieusement, par ailleurs.RépondreAnnuler

  • Jolianne Bourgeoismai 12, 2017 - 1:01

    Le colloque d’hier m’a donné envie d’aller jeter un coup d’oeil à ton blogue. Je trouve ce texte très intéressant, dans toute sa sincérité. RépondreAnnuler

    • Audrée Wilhelmymai 13, 2017 - 2:54

      Merci beaucoup! Je suis heureuse que le colloque vous ait amenée sur mon site!RépondreAnnuler

Rien ne sert de courir…

J’ai raconté, un peu, la saga du titre de mon prochain roman. Aux dernières nouvelles, il allait s’intituler Sitjaq, merci à l’inuktitut. Pour toutes sortes de raisons, ce titre a encore changé (plusieurs fois). Il y a un mois, j’ai finalement tranché, mettant fin au débat entre objet-texte et objet-livre, contraintes littéraires et commerciales, préférences québécoises…

Aucun commentaire
Commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée ou partagée. Les champs obligatoires sont indiqués *