Femmes

« Même sans savoir votre nom, votre âge, je sais exactement qui vous êtes. Vous êtes une des petites filles qui voulaient être ballerines sans avoir mal. Sûrement que vos parents sont riches. Pas riches comme Féléor mais riches quand même. Alors vous n’êtes pas devenue danseuse, vous êtes devenue une de ces très belles dames qui s’habillent pour l’opéra tous les jours et qui vont aux ballets comme d’autres vont au parc. »

(Abigëlle Fay)

© Audrée Wilhelmy

Aucun commentaire
Commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée ou partagée. Les champs obligatoires sont indiqués *