« Le prêcheur Lô guide le cortège, sa soutane grise et délavée ne lui couvre pas les chevilles. Les grilles du cimetière tiennent à peine sur leurs gonds; elles grincent quand il les pousse et se retourne, ses mains calleuses levées vers l’horizon. » (p.12)

© Audrée Wilhelmy

Aucun commentaire
Commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée ou partagée. Les champs obligatoires sont indiqués *